usingtutorials.com

VOUS NE TROUVEZ PAS L'ARTICLE QUE VOUS CHERCHEZ ?

Utilisez notre moteur de recherche et trouvez tout ce dont vous avez besoin

Comment utiliser Kali Linux

Qui suis-je
Judit Llordes
@juditllordes
RÉFÉRENCES EXTERNES:
SOURCES CONSULTÉES:
Évaluation des articles:

Informations préliminaires

Comme je vous l'ai dĂ©jĂ  expliquĂ© dans les lignes introductives de ce guide, Kali Linux est une distribution complète d'outils et de logiciels prĂ©configurĂ©s, dĂ©diĂ©s Ă  tests de pĂ©nĂ©tration et tous les "criminalistique informatique: il s'agit d'une distribution basĂ©e sur Debian, disponible pour les ordinateurs basĂ©s sur un processeur Intel 32/64 bits et les pĂ©riphĂ©riques basĂ©s sur l'architecture ARM.

Bien que le "cœur" du système d'exploitation reste le même, Kali Linux peut être téléchargé à la fois avec un environnement de bureau (dans différentes versions) et sans. Vous trouverez ci-dessous une liste des versions disponibles.



  • dĂ©faut - simplement appelĂ© « Kali Linux », il est basĂ© sur l'environnement de bureau GNOME 3.
  • LXDE - partage l'intĂ©gralitĂ© du portefeuille de logiciels, Ă  l'exception de l'environnement de bureau, avec la version par dĂ©faut. Il est basĂ© sur le bureau LXDE, particulièrement lĂ©ger et adaptĂ© aux machines Ă  faibles performances graphiques.
  • mat - c'est la variante Ă©quipĂ©e du bureau intuitif Mate.
  • KDE - diffère des autres versions en raison de la prĂ©sence de l'environnement KDE Plasma, qui peut ĂŞtre personnalisĂ© Ă  360 degrĂ©s.
  • E17 - dispose de l'environnement Enlightenment en version 17 (E17), un bureau modulaire et particulièrement adaptĂ© Ă  ceux qui utilisent l'ordinateur principalement Ă  l'aide du clavier.
  • Xfce - est la version de Kali Linux Ă©quipĂ©e de Xfce, un environnement de bureau très lĂ©ger et personnalisable, assez similaire Ă  Windows XP.
  • Clair - il s'agit d'une variante du système d'exploitation non Ă©quipĂ©e d'un environnement de bureau (qui pourra ĂŞtre ajoutĂ© ultĂ©rieurement, après connexion Ă  Internet). Pour cette raison, l'image ISO est plus petite que les autres. Il est recommandĂ© pour une installation sur des environnements de serveur.
  • Images pour VirtualBox et VMware - ce sont des fichiers utiles pour virtualiser le système d'exploitation via les gestionnaires VirtualBox ou VMware, en quelques clics.

Quel que soit le type de bureau que vous choisissez, pour exĂ©cuter Kali Linux, votre ordinateur a juste besoin d'avoir 1 Go de RAM et, en cas d'installation sur disque, une partition libre Ă©gale Ă  20 GB. Cependant, pour obtenir un système de bureau fluide et ne connaissant pas de plantages inattendus, je vous recommande tout de mĂŞme d'installer le système d'exploitation sur un ordinateur Ă©quipĂ© de 2 Go ou plus de RAM.



Comment télécharger Kali Linux

TĂ©lĂ©charger Kali Linux est vraiment très simple. Tout d'abord, connectĂ© au site Web de la distribution, dĂ©placez le curseur de la souris sur le menu TĂ©lĂ©charger (ci-dessus) et cliquez sur l'Ă©lĂ©ment TĂ©lĂ©charger Kali Linux prĂ©sent dans ce dernier.

Ă€ ce stade, identifiez la version du système d'exploitation qui vous intĂ©resse (par ex. Kali Linux 64 bits) et cliquez sur l'Ă©lĂ©ment HTTP courrier dans sa correspondance, pour lancer immĂ©diatement le tĂ©lĂ©chargement duimage ISO Ă  utiliser plus tard.

Si vous aviez optĂ© pour l'utilisation de packages "prĂ©packagĂ©s" pour VirtualBox ou VMware, vous devez plutĂ´t cliquer sur le lien Disponible sur la page de tĂ©lĂ©chargement Offensive Security et, sur la page suivante, choisissez le scheda liĂ©s au programme de virtualisation que vous souhaitez utiliser (VirtualBoxVMware). Pour conclure, il vous suffit de cliquer sur le lien relatif Ă  l'architecture qui vous intĂ©resse (32 ou 64 bits).

Comment installer Kali Linux

Au dĂ©but, Kali Linux Ă©tait considĂ©rĂ© comme un système d'exploitation Ă  installer et Ă  dĂ©marrer directement Ă  partir de ClĂ© USB, ne laissant aucune trace au prochain redĂ©marrage du PC ou altĂ©rant le disque de quelque manière que ce soit.

Ce mode, appelĂ© vivre, il offre Ă©galement la possibilitĂ© de sauvegarder les fichiers modifiĂ©s dans la mĂŞme clĂ© USB, afin qu'ils puissent ĂŞtre rĂ©utilisĂ©s au prochain dĂ©marrage (par exemple, fichiers de paramètres personnels, dictionnaires, packages, etc.). Cependant, Ă  ce jour, Kali Linux peut ĂŞtre physiquement installĂ© sur le disque dur de votre ordinateur (mĂŞme Ă  cĂ´tĂ© Windows), par une procĂ©dure graphique très simple. Ci-dessous, je vais tout expliquer en dĂ©tail.


Clé USB

Pour "installer" Kali Linux sur une clĂ© USB et le dĂ©marrer directement depuis celle-ci, sans aller modifier le disque dur du PC, vous devez d'abord obtenir UNetbootin: Un logiciel pour crĂ©er des clĂ©s USB amorçables, disponible gratuitement sur ce site Web.


Pour l'obtenir, cliquez sur le bouton qui convient le mieux Ă  votre système d'exploitation (par ex. TĂ©lĂ©charger (Windows)) et, une fois que vous avez le programme, connectez la clĂ© USB sur laquelle vous avez l'intention d'installer Linux au PC et dĂ©marrez-le. Si vous utilisez le Mac, n'oubliez pas de copier Unetbootin dans le dossier au prĂ©alable applications de l'ordinateur.

Une fois le programme lancĂ©, cliquez sur le bouton Oui, ces poisons sont-ils Windows, ou tapez le vĂ´tre Mot de passe en tant qu'administrateur, si vous utilisez MacOS, pour accĂ©der immĂ©diatement Ă  l'Ă©cran principal. Ensuite, mettez la coche Ă  cĂ´tĂ© de l'Ă©lĂ©ment Image du disque situĂ© dans le nouvel Ă©cran qui s'est ouvert, appuyez sur le bouton [...] pour sĂ©lectionner l'ISO Kali Linux tĂ©lĂ©chargĂ© prĂ©cĂ©demment, assurez-vous que dans le menu dĂ©roulant Type l'article est sĂ©lectionnĂ© clĂ© USB et que dans le menu unitĂ© la lettre de lecteur de la clĂ© est spĂ©cifiĂ©e.

Comme je l'ai mentionnĂ© plus tĂ´t, Kali Linux prend Ă©galement en charge le mode de dĂ©marrage avec persĂ©vĂ©rance: de cette manière, il est possible de faire en sorte que le système d'exploitation enregistre, si nĂ©cessaire, des fichiers et des paramètres directement sur la clĂ© USB, les rendant alors disponibles Ă©galement lors des redĂ©marrages ultĂ©rieurs. Pour profiter de cette possibilitĂ©, indiquez la quantitĂ© d'espace Ă  dĂ©dier Ă  ces fichiers (en Mo) dans le champ de texte Espace rĂ©servĂ© aux fichiers utilisateurs qui seront protĂ©gĂ©s des diffĂ©rents redĂ©marrages.


Enfin, jetez un dernier coup d'Ĺ“il aux paramètres dĂ©finis ci-dessus et, lorsque vous ĂŞtes prĂŞt, cliquez sur le bouton OK, pour lancer la crĂ©ation de la clĂ© de dĂ©marrage. Le processus peut prendre quelques minutes. Si vous avez besoin d'aide supplĂ©mentaire sur le processus de crĂ©ation de clĂ©, je vous recommande de consulter mon guide sur la crĂ©ation d'une clĂ© USB amorçable.

Une fois la crĂ©ation du lecteur terminĂ©e, il suffit de repartir de celui-ci en paramĂ©trant leUEFI ou BIOS ordinateur pour dĂ©marrer Ă  partir de l'USB. Si vous ne parvenez pas Ă  terminer cette Ă©tape par vous-mĂŞme, vous pouvez vous fier aux instructions que je vous ai donnĂ©es dans mes guides pour savoir comment entrer dans le BIOS et comment installer Ubuntu Ă  partir de l'USB.


Si tout s'est bien passĂ©, au prochain dĂ©marrage, vous devriez voir l'Ă©cran de sĂ©lection de Kali Linux : Ă  l'aide des flèches directionnelles, accĂ©dez Ă  l'Ă©lĂ©ment En ligne ou sur ça Persistance USB en direct (pour activer la persistance des donnĂ©es) et appuyez sur la touche Envoi clavier. Après quelques secondes, vous devriez voir l'Ă©cran de dĂ©marrage de Kali Linux : comme pour le login, le mot de passe de l'utilisateur racine prĂ©configurĂ© est toor.

Disque / Machine virtuelle

L'idĂ©e de dĂ©marrer Kali Linux depuis l'USB ne vous convient tout simplement pas dĂ©jĂ  et souhaitez-vous donc effectuer une installation complète sur le disque de votre ordinateur ? Pas de problème, c'est une opĂ©ration tout Ă  fait faisable. Avant d'expliquer comment procĂ©der, cependant, je voudrais faire une prĂ©misse qui me semble très importante : la procĂ©dure d'installation de Kali Linux, si elle n'est pas effectuĂ©e correctement, pourrait endommager ou supprimer les donnĂ©es dĂ©jĂ  prĂ©sentes sur le disque ou, pire encore, rendre le système d'exploitation inutilisable dĂ©jĂ  prĂ©sent.

Donc, si vous n'avez jamais effectué une opération comme celle-ci auparavant, je vous propose de vous exercer un peu à l'aide d'un programme comme VirtualBox, puis de procéder, une fois que vous avez acquis un niveau d'expérience suffisant, à l'installation proprement dite et propre sur le disque .

Si vous n'êtes pas en mesure de créer un spot virtuel à partir de zéro, vous pouvez vous référer aux mêmes instructions dans mon tutoriel sur la façon de virtualiser Ubuntu, avec la seule astuce pour remplacer l'image ISO Ubuntu par celle de Kali Linux (que vous pouvez télécharger dans de la même manière que je vous ai expliqué précédemment).

Tout est clair? OK allons-y. Tout d'abord, crĂ©ez une clĂ© USB amorçable en utilisant UNetbootin, comme je vous l'ai expliquĂ© dans la section qui prĂ©cède immĂ©diatement. Ensuite, crĂ©ez deux partitions sur le disque dur de l'ordinateur, adaptĂ©es pour contenir Kali Linux : la première, comme dĂ©jĂ  mentionnĂ©, doit ĂŞtre Ă©gale Ă  au moins 20 GB et sera utilisĂ© pour hĂ©berger le système d'exploitation. La seconde, celle de Ă©change, doit ĂŞtre Ă©gal Ă  doubler la RAM installĂ© sur le PC et sert Ă  faciliter la communication entre le disque et la mĂ©moire RAM.

Comment dit-on? Vous n'avez jamais créé de partition auparavant et vous ne savez tout simplement pas comment le faire ? Ne vous inquiétez pas, j'ai un guide de partitionnement dédié à votre disposition pour vous guider étape par étape tout au long de ce processus.

Une fois la procĂ©dure de partitionnement du disque terminĂ©e, redĂ©marre le PC en dĂ©marrant Ă  partir de l'USB (comme je l'ai indiquĂ© ci-dessus) et, lorsque vous voyez le menu de sĂ©lection de Kali Linux, passez Ă  l'Ă©lĂ©ment Installation graphique et appuyez sur le bouton Envoi du clavier.

Une fois cela fait, il ne vous reste plus qu'Ă  suivre les instructions Ă  l'Ă©cran pour poursuivre l'installation du système : choisissez l'Ă©lĂ©ment villeno pour rĂ©gler la langue, cliquez sur le bouton Continuer, sĂ©lectionnez la voix ville et appuyez Ă  nouveau sur le bouton Continue, choisissez votre clavier ville de la liste qui vous est proposĂ©e et, après avoir cliquĂ© Ă  nouveau sur Continue, attendez que le système tĂ©lĂ©charge les fichiers nĂ©cessaires Ă  l'installation.

Ensuite, tapez le Nom de l'ordinateur dans le champ de texte Nom d'hĂ´te, appuyez sur le bouton Continue et faites de mĂŞme pour le nom de domaine. Si vous devez partager des fichiers sur le rĂ©seau avec d'autres ordinateurs Windows, je vous recommande d'utiliser le domaine WORKGROUP par souci de compatibilitĂ©.

Ă€ ce stade, il vous sera demandĂ© de spĂ©cifier un mot de passe racine, c'est celui Ă  utiliser pour accĂ©der au compte racine en cas de besoin : saisissez les deux cases et cliquez Ă  nouveau sur Continue. Prenez soin de choisir un mot de passe que vous n'oublierez pas facilement, car il sera, selon toute probabilitĂ©, irrĂ©cupĂ©rable.

Après cette Ă©tape Ă©galement, vous devez spĂ©cifier, dans le programme d'installation, les partitions Ă  utiliser pour l'installation de Kali Linux : si vous souhaitez utiliser un disque entier (en gardant Ă  l'esprit que toutes les donnĂ©es Ă  l'intĂ©rieur seront supprimĂ©es), choisissez l'article GuidĂ© - utilise l'intĂ©gralitĂ© du disque, cliquez sur le bouton Continue et sĂ©lectionnez le disque en question dans l'Ă©cran suivant.

Si, par contre, vous avez suivi ma suggestion et avez procĂ©dĂ© Ă  la crĂ©ation manuelle des partitions, choisissez l'Ă©lĂ©ment Manuelcliquez sur votre bottone Continue, choisissez la partition qui doit contenir le système d'exploitation (celle d'au moins 20 Go), appuyez Ă  nouveau sur Continue et attribuez-lui le point de montage / en suivant les instructions qui vous sont affichĂ©es.

Maintenant, rĂ©pĂ©tez l'opĂ©ration pour la partition de ainsi Ă©change et, après avoir vĂ©rifiĂ© que les partitions ont Ă©tĂ© correctement sĂ©lectionnĂ©es, choisissez l'Ă©lĂ©ment Terminer le partitionnement et Ă©crire les modifications sur le disque et cliquez sur le bouton Continue. Pour valider les modifications apportĂ©es, en gardant Ă  l'esprit que toutes les donnĂ©es existent dĂ©jĂ  sur les partitions choisies ils sont irrĂ©versiblement Ă©liminĂ©s, cochez la case Ă  cĂ´tĂ© de la case Oui et appuyez Ă  nouveau sur le bouton Continue.

Ă€ ce stade, le système copiera les fichiers nĂ©cessaires Ă  son exĂ©cution sur le disque. A la fin de cette phase, cochez la case Oui et appuyez deux fois de suite sur le bouton Continue, afin de configurer les sources Internet Ă  utiliser pour les futures mises Ă  jour.

Pour conclure, il vous suffit d'installer le chargeur de dĂ©marrage, le petit programme qui permet de choisir quel système d'exploitation dĂ©marrer : remettez la coche Ă  cĂ´tĂ© de l'Ă©lĂ©ment Ouicliquez sur votre bottone Continue, sĂ©lectionnez le disque dur principal (c'est-Ă -dire celui qui contient le système d'exploitation dĂ©jĂ  prĂ©sent sur l'ordinateur) et cliquez Ă  nouveau sur le bouton Continue.

Nous y sommes enfin : cliquez Ă  nouveau sur le bouton Continue et, pour accĂ©der Ă  votre tout nouveau système d'exploitation, choisissez Kali Linux dans le menu de sĂ©lection qui apparaĂ®t au prochain dĂ©marrage.

Autres méthodes pour installer Kali Linux

Dans les sections précédentes, j'ai pu vous expliquer quelles sont les deux principales manières d'installer Kali Linux sur votre ordinateur. Cependant, ils ne sont pas les seuls : par exemple, il est possible d'installer Kali Linux au sein d'un gestionnaire de machine virtuelle (VirtualBox o VMware) à l'aide des fichiers mis à disposition par l'équipe de développement.

Si vous disposez du système d'exploitation fenĂŞtres 10 et vous vous sentez tout Ă  fait prĂ©parĂ©, vous pouvez Ă©galement « intĂ©grer Â» Kali Linux dans Windows, grâce Ă  la fonctionnalitĂ© WSL (ou sous-système Windows pour Linux) disponible dans la dernière version du système d'exploitation de Microsoft.

Pour plus d'informations sur les méthodes d'installation susmentionnées, je vous invite à lire mon guide sur l'installation de Kali Linux, dans lequel je vous ai tout expliqué en détail.

Comment utiliser Kali Linux

Une fois l'installation de Kali Linux terminée, vous pouvez utiliser le système d'exploitation exactement comme vous le feriez avec n'importe quelle autre distribution de ce type. Comme mentionné à plusieurs reprises, Kali Linux regorge d'outils dédiés à tests de pénétration (c'est-à-dire l'analyse de la sécurité sur les réseaux) etanalyse de données médico-légales.

Bon nombre de ces outils, ainsi que d'autres utilitaires système prĂ©cieux, peuvent ĂŞtre appelĂ©s directement Ă  partir du Barre latĂ©rale de gauche GNOME 3 (ou Tiret). Vous trouverez ci-dessous une liste des logiciels qui, par dĂ©faut, peuvent ĂŞtre dĂ©marrĂ©s directement Ă  partir du Dash (de l'icĂ´ne du haut Ă  celle du bas).

  • DĂ©posez le - est le gestionnaire de fichiers intĂ©grĂ© de GNOME, celui qui permet d'accĂ©der aux fichiers, dossiers et pĂ©riphĂ©riques connectĂ©s Ă  votre ordinateur.
  • terminal - rien que la ligne de commande Linux, utilisable pour les opĂ©rations les plus disparates.
  • Leafpad - est l'Ă©diteur de texte intĂ©grĂ© Ă  Kali Linux.
  • Firefox ESR - c'est une variante de Firefox avec un support Ă©tendu, conçue pour les Ă©coles et les organisations, capable de maintenir, dans le temps, la compatibilitĂ© mĂŞme avec les anciens systèmes d'exploitation et plates-formes.
  • Burpsuit Ă  - c'est une suite complète de tests, orientĂ©e vers la dĂ©couverte et l'analyse des vulnĂ©rabilitĂ©s caractĂ©ristiques des systèmes Web.
  • Zenmap - c'est un utilitaire conçu pour scanner et analyser des serveurs et ordinateurs distants (ports ouverts, services en cours d'exĂ©cution, etc.), Ă  l'aide d'une adresse IP.
  • Cadre Metasploit - c'est un framework complet pour crĂ©er des outils de test. Metasploit peut Ă©galement ĂŞtre utilisĂ© pour concevoir, dĂ©velopper et exĂ©cuter des exploits (c'est-Ă -dire des programmes qui exploitent les vulnĂ©rabilitĂ©s trouvĂ©es dans les programmes et les systèmes d'exploitation).
  • Cerisier - c'est un gestionnaire de presse-papiers riche en fonctionnalitĂ©s.
  • Maltego - est un outil dĂ©diĂ© Ă  l'analyse mĂ©dico-lĂ©gale, capable de comparer, d'analyser et de superposer des donnĂ©es issues de diffĂ©rentes sources sur Internet.
  • Kismetfougère - ce sont des programmes visant Ă  analyser la sĂ©curitĂ© des rĂ©seaux Wi-Fi.

Enfin, en appuyant sur le bouton en forme de grille situĂ© au bas du Dash, vous pouvez accĂ©der Ă  la liste complète des programmes installĂ©s sur votre système.

Les outils d'analyse, par dĂ©faut, sont organisĂ©s en plusieurs dossiers « thĂ©matiques » (selon la catĂ©gorie du logiciel). En outre, vous pouvez accĂ©der aux dossiers susmentionnĂ©s en cliquant sur l'Ă©lĂ©ment applications, situĂ© dans la barre supĂ©rieure de GNOME.

Vérifier la sécurité d'un réseau Wi-Fi

Comment dit-on? Avez-vous tĂ©lĂ©chargĂ© Kali Linux pour vĂ©rifier que votre rĂ©seau sans fil est rĂ©ellement sĂ©curisĂ© ? J'ai imaginĂ©. Sans aucun doute, la mĂ©thode la plus efficace pour tester la sĂ©curitĂ© d'un rĂ©seau Wi-Fi est d'essayer de le violer Ă  l'aide des outils mis Ă  disposition par le système d'exploitation. Avant d'approfondir cette discussion, cependant, je voudrais souligner Ă  nouveau un concept très important : les informations que vous trouverez ci-dessous ils doivent ĂŞtre utilisĂ©s avec conscience, Ă  Ă  titre informatif seulement et, surtout, sans intention de causer des dommages aux autres utilisateurs. Je ne me tiendrai pas responsable de l'utilisation abusive de ce que vous ĂŞtes sur le point d'apprendre.

Tout est clair? OK, alors nous pouvons commencer. Tout d'abord, dĂ©marrez Kali Linux, puis ouvrez le terminal en l'appelant depuis GNOME Dash (ou depuis le menu des applications de bureau) et exĂ©cutez les commandes suivantes, en appuyant sur la touche Ă  chaque fois Envoi du clavier.

  • airmon-ng - cette commande vous aide Ă  trouver l'identifiant de la carte rĂ©seau, spĂ©cifiĂ© sous la rubrique Interface.
  • airmon-ng start wlan0 - ce faisant, activez la fonction de surveillance de la carte rĂ©seau. Prenez soin de remplacer un wlan0 l'identifiant trouvĂ© prĂ©cĂ©demment.
  • airodump-ng mon0 - cette commande est utilisĂ©e pour dĂ©marrer la surveillance des rĂ©seaux sans fil dĂ©tectables. N'oubliez pas de remplacer mon0 par le nom de l'interface du moniteur renvoyĂ© par la commande ci-dessus.

Une fois que vous avez trouvĂ© le rĂ©seau sans fil Ă  tester, vous pouvez noter son BSSID (vous en aurez besoin plus tard), son filières, et arrĂŞter la surveillance des rĂ©seaux en appuyant sur la combinaison de touches Ctrl + c.

Ensuite, il vous suffit d'Ă©mettre la commande airodump-ng -c [canal Wi-Fi] --bssid [rĂ©seau BSSID] -w / root / Desktop [monitor interface], en remplaçant les valeurs spĂ©cifiĂ©es entre crochets par les paramètres relatifs au rĂ©seau (et Ă  l'interface moniteur) rĂ©cupĂ©rĂ©s prĂ©cĂ©demment, et attendez que le poignĂ©e de main Ă  quatre, c'est-Ă -dire le processus par lequel le routeur autorise un pĂ©riphĂ©rique Ă  accĂ©der au rĂ©seau. Au cours de ce processus, Kali Linux est capable d'attaquer le rĂ©seau et de tenter de rĂ©cupĂ©rer son mot de passe.

Si, après un certain temps, le système d'exploitation n'intercepte aucune poignĂ©e de main, vous pouvez en provoquer une en ouvrant une nouvelle terminal et Ă©mission de la commande aireplay-ng -0 100 -a [routeur BSSID] -c [client BSSID] [interface de surveillance].

LĂ  oĂą l'attaque rĂ©ussit, des dieux seront crĂ©Ă©s filet, directement sur le bureau, affichant le mot de passe du rĂ©seau sans fil que vous avez essayĂ© de casser en texte clair. Pour plus d'informations, vous pouvez effectuer une recherche sur Google : sur le Net il existe de nombreux guides, en Dans votre languen et non, relatifs Ă  l'analyse des rĂ©seaux Wi-Fi Ă  l'aide de Kali Linux.

Caractéristiques supplémentaires

Pour le reste, il n'y a pas grand chose Ă  dire : vous pouvez accĂ©der rapidement Ă  des dossiers système spĂ©cifiques (le dossier utilisateur, le bureau, le dossier de tĂ©lĂ©chargement, etc.) en cliquant sur l'Ă©lĂ©ment Positions, toujours situĂ© en haut. Enfin, en dĂ©plaçant la souris vers la droite de l'Ă©cran, vous avez la possibilitĂ© de voir les bureaux actifs et d'en crĂ©er de nouveaux.

Si nĂ©cessaire, vous pouvez accĂ©der aux paramètres système rapides (rĂ©seau, audio, batterie, etc.) en cliquant sur flèche vers le bas situĂ© en haut Ă  droite. Pour les modifier, vous devez plutĂ´t cliquer sur le bouton boĂ®te Ă  outils, attachĂ© au menu qui apparaĂ®t Ă  l'Ă©cran.

Pour crĂ©er rapidement un screencast (c'est-Ă -dire enregistrer ce qui se passe Ă  l'Ă©cran), il suffit de cliquer sur le bouton en forme de camĂ©ra vidĂ©o, situĂ© près du menu système.

Comment utiliser Kali Linux

Audio Video Comment utiliser Kali Linux
Ajouter un commentaire de Comment utiliser Kali Linux
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.